Concert exceptionnel à Sens.

Concert donné sous l’égide de l’AMAC.

L’AMAC, Association Marc-Antoine Charpentier, présente le dimanche 17 mai à 17 h  « La passion selon Saint Jean » considérée comme l’une des œuvres majeures de Jean Sébastien BACH.

A ce jour nous ne savons bien sûr pas si ce magnifique concert sera maintenu.

Le Chœur Marc-Antoine Charpentier présentera également ce concert aux U.S.A., à New-York et Salisbury, et en France au Mans, à Melun et à la Cathédrale de Sens, avec la participation du Salisbury Choir et du Salisbury Sinfonietta (U.S.A.) ainsi que de l’Orchestre Sinfonietta de Paris. L’ensemble de ces formations et les 5 solistes seront placés sous la baguette du chef expérimenté Jack BOWMAN

SENS 17 Mai Concert BACH Passion selon St Jean

l’AMAC de 1963 à 2013 – Cinquante ans d’existence –

La création de l’Association Marc-Antoine Charpentier répond à un besoin devenu évident et nécessaire, à un moment précis de l’évolution musicale dans la cité. C est ainsi qu’un groupe d’amis, tous aussi passionnés décidèrent de créer une Association dont le but serait l’encouragement à la pratique musicale, en particulier grâce au chant choral.

Le 3 juin 1963, la chorale Marc-Antoine Charpentier était née ! Simone Hemmerdinger, excellente pianiste professionnelle, professeur au Conservatoire de Musique de Melun, assura la fonction de répétitrice jusqu’en 1986, date à laquelle elle céda sa place à Etienne Goepp , 1 er Prix de Piano, de Musique de Chambre et d’accompagnement du CNSM de Paris. Depuis ce jour, celui-ci assume toujours cette fonction avec grand talent ! En 1966, Jean Martin succéda à l’abbé R.-N. Bréhamet à la direction du chœur. En 1971, il choisit comme adjoint Jean-Claude Salvia qui le seconda avec dévouement et compétence auquel succéda Laurent Bonsang , puis Jean-Jacques Théron.

Pourquoi ce patronyme « Marc-Antoine Charpentier » ? Tout simplement parce que plusieurs de ses membres fondateurs, après avoir réalisé la restitution d’une Cantate de ce grand compositeur français (« In Nativitatem Domini Canticum ») , venaient de la donner en concert et l’enregistrer sur disque, préfacé par le grand musicologue Jacques Chaillet. Tout cela bien avant que la vogue du baroque ne prenne son essor ! Il est d’ailleurs étonnant et regrettable de constater qu’à ce jour, une faible partie seulement des compositions de M.-A. Charpentier est restituée ! Admiratifs devant la qualité musicale de son œuvre, ils furent également séduits par la personnalité de l’homme, qui tint à marquer son indépendance vis-à-vis du tout puissant Lulli, dont l’attitude leur apparut digne de servir de modèle.

Dès sa création, la Chorale Marc-Antoine Charpentier prit un essor remarquable. Son effectif doubla en l’espace d’un an, pour atteindre la centaine quelques années plus tard, puis se maintenir entre 130 et 140 depuis plus de 30 ans ! Son rayonnement ne réside pas seulement dans la qualité et le nombre des concerts qu’elle donne à Melun, dans la région parisienne, à Paris, dans des Festivals en Province et à l’étranger, mais aussi dans le choix de sa programmation qui va de la restitution d’œuvres anciennes à la création de compositions contemporaines. Il se manifeste aussi au vu de la promotion de ses membres, dont plusieurs poursuivent une carrière de soliste professionnel .

Quelle motivation pousse ainsi ses dirigeants ? La certitude que seule la Musique constitue un langage commun, accessible à tous, sans aucune connotation pouvant être la cause d’une mise à l’écart. Cette musique est en mesure d’apporter joie, émotion et réconfort à tous, pourvu qu’aucun a priori ne le leur interdise. Cette Musique n’a pas de qualificatif ou plutôt, elle en a plusieurs selon ses différents modes d’expression : Polyphonie de la Renaissance, baroque, classique, romantique, moderne, contemporaine …

Nos maîtres s’appellent M.-A. Charpentier, Vivaldi, Bach, Haendel, Mozart, Haydn, Beethoven, Cherubini, Schubert, Brahms, Berlioz, Verdi, Wagner, Bizet, Offenbach, Gounod, Puccini, Dvorak, Fauré, Poulenc, Orff et également des compositeurs vivants : Jean-Louis Belgrand et Marc Eychenne. Grâce à eux, notre langage est universel ; grâce à la chorale, tout un chacun peut en bénéficier, cette pratique n’exigeant aucune préparation particulière !

Jean MARTIN

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.