Mobilité des Séniors dans l’Yonne

La mobilité des Séniors : une enquête de la Fédération 89 de Générations Mouvement à laquelle Vivre l’Yonne s’associe volontiers.

Nous vous invitons à y participer.

Vous habitez le département de l’Yonne.

Vous avez plus de 60 ans, vous êtes internaute averti(e), merci de répondre à cette enquête MOBILITÉ des SENIORS de la Fédération Générations Mouvement Yonne.

Plus jeune (ou pas), vous avez une personne proche, ami(e), voisin, voisine, qui n’est pas familiarisée avec l’informatique ou qui n’a pas internet, répondez avec elle à cette enquête.

   ⇒   Cliquez sur :    questionnaire.   Cela ne vous prendra que quelques minutes. Merci.

La mobilité des Séniors , elle dépend d’un grand nombre de facteurs

La mobilité des Séniors dépend de l’âge et de l’état de santé des Séniors

1459330108_personne-age-voiture
Image empruntée à OBJECTIF 100 ANS

La voiture constitue pour la personne âgée, au delà du mode de transport, l’expression de son autonomie. Le fait de posséder et de conduire sa voiture témoignent aux yeux des Séniors qu’ils sont encore « bien dans la vie ». C’est important.

Les années venant les capacités physiques s’amoindrissent. Pour autant y a t’il danger à continuer à conduire ? La plupart des conducteurs et peut être plus les personnes âgées, savent adapter d’eux-mêmes leurs habitudes de conduite. Par exemple, en évitant de conduire la nuit ou par mauvais temps.

Néanmoins, interviennent :

  • une baisse de la vue et de l’audition qui fait que l’on est moins à l’aise au volant,
  • des raideurs articulaires qui rendent les contrôles plus difficiles,
  • un temps de réaction plus long,1458294187_senior volant
  • une consommation importante de médicaments, dont certains sont incompatibles avec la conduite car ils entraînent un risque de somnolence.

Pour connaître les conseils de prévention pour faire face à ces risques, consultez la rubrique seniors sur le site de l’association prévention routière.

Consultez aussi : « Les Séniors au volant, plus dangereux ? »

La mobilité des Séniors dépend aussi de l’organisation des transport publics ou privés

A un moment donné la personne âgée doit faire le deuil de la conduite. Surtout en milieu rural mais pas seulement, elle dispose de moins en moins de réponses organisées à ses problèmes de mobilité.

Des initiatives communales, associatives, ou privées quand il s’agit de co-voiturage  existent pour aider ces personnes. Mais cela reste marginal et elle doivent faire appel au taxi, ce qui peut s’avérer à terme onéreux.

A n’en pas douter l’enquête de Générations Mouvement permettra de se faire une meilleure idée de la situation réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.