États Généraux de l’Information

États Généraux de l’Information :  Comment mettre l’information au service de la démocratie ?

Les États généraux de l’information (*) ont été lancés à l’initiative du président de la République en juillet 2023 dans l’objectif d’établir un diagnostic sur les enjeux liés à l’information et de proposer des actions concrètes qui pourront se déployer aux plans national, européen et international. Ces États généraux se dérouleront entre octobre 2023 et mai 2024.Capture d'écran 2024-01-24 221454

Cette réflexion soulève au moins cinq questions fondamentales, questions qui seront le fil rouge des journées délibératives des États généraux de l’information organisés par le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) :

→ Comment la technologie change notre rapport à l’information ?

> Lire la suite

La traite d’enfants. Cela existe encore!

La traite d’enfants dans le monde

La traite d’enfants est une des pires formes de travail des enfants. Bien qu’il n’existe pas de chiffres précis, selon les estimations de l’OIT (en 2005), entre 980 000 et 1 225 000 filles et garçons sont victimes du travail forcé en raison de la traite des enfants.

La traite d’enfants à Madagascar.

« Un garçon albinos, âgé de 6 ans, a failli être vendu par des trafiquants d’êtres humain, à Betsinjaky Toliara. Une fusillade a éclaté pendant sa libération par les gendarmes.

Raté. C’est une histoire troublante et alarmante sur un cas de trafic d’être humain, mettant en danger la vie d’un enfant de 6 ans atteint d’albinisme, ce vendredi 19 janvier. poverty-2035694_640

Heureusement, grâce à une opération bien orchestrée par les gendarmes du district de Toliara II, l’enfant a été libéré sain et sauf, et les responsables du trafic ont été appréhendés. > Lire la suite

Bonne année 2024

Que chacune et chacun vive 2024 avec joie, bonheur et avec une santé la meilleure possible.

Nos pensées vont en priorité vers les plus vulnérables d’entre nous, à ceux dans la difficulté, souffrants ou handicapés, mais aussi, tout autant, à toutes et tous.

Formulons le vœux que nous vivions 2024 avec un optimisme et une confiance retrouvés, après une année difficile à tous égards.

 

Conférence : soins palliatifs – directives anticipées

SOINS PALLIATIFS 

La conférence sur les SOINS PALLIATIFS et DIRECTIVES ANTICIPÉES que nous avons organisée, qu’un certain nombre d’internautes ont suivie chez eux sur leur écran, dans des conditions techniques n’est pas toujours de bonne qualité.

Ainsi pour ceux-là et pour celles et ceux qui n’ont pu participer à la conférence en direct, nous publions ci-dessous son enregistrement dans une vidéo. Nos conférenciers poursuivant sur leurs explications fort documentées et complètes ont abordé dans le cheminement de l’explication sur les soins palliatifs, la question de la SÉDATION profonde.
> Lire la suite

Les Voix de la Paix pour le « vivre ensemble ».

Le « vivre ensemble » pour des peuples qui s’opposent.Visuel expo colombe

Une hérésie bien sûr…

La guerre entre la Russie et l’Ukraine, celle opposant l’Arménie et l’Azerbaïdjan, le massacre odieux perpétré par le Hamas contre des civils Israéliens, suivie d’une réplique sans concession de l’armée israélienne contre les criminels, mais qui cause des morts et des morts parmi les Gazaouis, autant de conflits qui rendent le terme même de « vivre ensemble » totalement déplacé.

… et pourtant. > Lire la suite

Donation aux petits-enfants.

Comment faire une donation aux petits-enfants ?

Vous avez le choix entre plusieurs types de donations au profit de vos petits-enfants.

Consentir un don manuelGrands parents

Pour que cette opération soit réalisée dans les règles, elle doit être enregistrée auprès de votre centre des impôts. Pour cela, il suffit de remplir une déclaration en ligne ou de déposer le formulaire correspondant au centre des impôts.

> Lire la suite

Françoise Hardy

« CHER EMMANUEL MACRON

C'est celle dont je me souviendrai.
C’est celle dont je me souviendrai.

Ma mère a eu elle aussi la maladie de Charcot, et c’est l’un de ses bras qui a été attaqué. Elle a confié à son médecin son aspiration à ne pas aller au bout de cette horrible maladie. Il lui a dit de ne pas s’inquiéter et que quand elle le souhaiterait, il ferait le nécessaire.  Son deuxième bras ayant été attaqué, ma mère a voulu en finir et son médecin lui a envoyé un médecin hospitalier qui l’a d’abord interrogée pour être certain que c’était sa décision à elle. Elle a fixé la date et il lui a fait prendre chaque soir des sept jours précédents un médicament calmant. Ma mère a donc été euthanasiée le jour de son choix, et j’ai été complice du médecin hospitalier pour la déclaration de décès au médecin légiste de la mairie. C’est grâce à deux médecins compréhensifs et courageux que ma mère n’a pas dû aller au bout d’une maladie incurable et insupportable. > Lire la suite

VISIOCONFÉRENCE : soins palliatifs, directives anticipés

 Fin de vie , la conférence,  suites.

La conférence sur la fin de vie du 29 juin a réuni un large public dans l’amphithéâtre du Conseil Départemental à Auxerre. Chacun a apprécié l’intervention de Madame JOSEPH, membre du CESE,  rapporteure des travaux de la commission ad’hoc, commandés par la Première Ministre.   Conférence de Dominique Joseph (1)Vous pouvez prendre connaissance de son intervention en cliquant ICI.

De nombreuses questions se sont faites jour de la part des participants à cette conférence, notamment sur les soins palliatifs et les directives anticipées qu’il n’est jamais trop tôt de rédiger.

Une visioconférence, la première d’un cycle de rendez-vous.

> Lire la suite

Le vivre ensemble

Devant la recrudescence d’une violence qui ne doit absolument pas  se banaliser, Vivre l’Yonne réfléchit à créer un événement et une dynamique ensuite pour favoriser le « vivre ensemble », sans doute dans une première approche, par un temps de dialogue inter-religieux.

Un article est à venir sur ce sujet.

Nous accueillons toutes contributions, observations, suggestions, idées …aide via l’adresse : contact@vivrelyonne.fr

Nous vous en remercions vivement.

Défiler contre LES haines

Défiler contre la haine des juifs; non mais contre LES haines, toutes les haines.

La République est en danger ; ses fondements mêmes sont attaqués. Il est temps de réagir, il est temps de retrouver ce qui fait la force de notre pays ; le respect des droits de l’homme et de la laïcité, pilier de notre modèle humaniste.

20231112_150831
A Auxerre 300 personnes manifestent pour la République, contre l’antisémitisme.

Depuis l’attaque terroriste perpétrée en Israël par le Hamas, le 7 octobre dernier, un massacre d’une ignominie jamais égalée depuis la Shoah, qui a causé la mort de 40 de nos compatriotes, les actes antisémites se multiplient dangereusement dans notre pays. En quatre semaines à peine, plus de 1000 faits ont été enregistrés, soit deux fois plus qu’au cours de toute l’année 2022. Cela se traduit sur notre sol par des injures, des menaces, des violences contre nos compatriotes de confession juive. La peur s’installe et risque même de se banaliser, si nous ne réagissons pas. Un sursaut s’impose, pour manifester clairement que la France n’accepte pas l’antisémitisme et que les Français ne se résignent pas, et ne résigneront jamais à la fatalité des haines.

Ce sont les mots exprimés par le président du Sénat et la présidente de l’Assemblée Nationale qui appellent à l’organisation d’une grande marche civique dimanche après-midi à Paris, face à la recrudescence des actes antisémites en France. Tous et toutes nous sommes invités, en province, à nous retrouver devant chaque préfecture.

Défiler contre l’antisémitisme.

Devant cette recrudescence d’actes antisémites en France il faut que la collectivité citoyenne s’exprime fortement, plus qu’elle ne l’a fait jusqu’à présent.  > Lire la suite