Actualités

Arts au château du FEY

Feÿ – Rencontres d’arts du 5 au 7 octobre dans le cadre prestigieux du château de FEY à Villecien dans l’Yonne les « arts » seront à l’honneur puisque se déroulera un festival unique en son genre.

Fey- rencontre d’arts  est l’initiative d’une équipe de vingt jeunes artistes et passionnés d’art qui se sont engagés bénévolement pour concevoir ce nouveau projetLarge_fey_infos__2_-1528381275.

« Cela fait bientôt un an que nous avons décidé de mettre nos forces et nos compétences en commun pour créer une plateforme de rencontres et de création inédite » nous dit Jessica Angel la fille du nouveau propriétaire, cheville ouvrière du festival. > Lire la suite

Emmaüs, faisons connaissance.

images 5JE REÇOIS, JE DONNE…, (une règle d’or plus qu’un titre)
Le soleil de cette fin de mois de juin écrase de sa lumière l’immense cour de la communauté des Compagnons d’Emmaüs, située un peu à l’écart de la commune de Pontigny. Des ateliers grands ouverts, les sons des activités de chacun s’échappent, qu’elles demandent un effort physique particulier ou non, une impression paisible se dégage des lieux.
Grégor Seurre,  responsable de la communauté depuis 2008, assisté de quelques autres salariés, gestionnaire,  chauffeurs, dont un en contrat avenir,  d’un cuisinier et d’une cuisinière en contrat aidé, et d’un téléphoniste, va me faire faire la visite guidée de la communauté, qui n’a pas fini de  réserver des surprises.

> Lire la suite

Mélanome et soleil.

Mélanome le mot qui fait peur. Il est du à une exposition trop forte au soleil. Le soleil est un faux ami.

images
Pas de protection. Voila le résultat.

Une jeune femme de 24 ans, en pleine forme, attend tout de la vie. Une journée de plage dans le sud en juillet, avec à la clef un coup de soleil carabiné, vient nous le pensons, tout bouleverser. Sur une peau de blonde, il a un effet ravageur, avec fièvre et brûlure pendant trois jours.

En avril suivant apparaît une sorte de grain de beauté sur l’avant bras gauche que le médecin conseille d’enlever , une exérèse comme on le dit en terme médical. > Lire la suite

réseaux sociaux et jeunes

Les réseaux sociaux chez les jeunes : les deux côtés de la médaille

Cet article a été écrit par Sophie Boisvert-Beauregard  ( sur blogsgrms . un site québécois). Il est particulièrement intéressant. Certains médias français ont présenté l’enquête américaine dont il est question dans l’article.  Gageons que les observations apparues outre atlantique ne sont guère étrangères à ce que l’on peut constater chez nous.

image3
Une utilisation saine et appropriée. Est ce le cas ?

« Utiliser les réseaux sociaux représente l’une des activités les plus courantes chez les jeunes d’aujourd’hui. Un récent sondage mené aux États-Unis démontre que 51 % des adolescents se connectent à leur réseau social favori au moins une fois par jour et que 22 % des jeunes le font plus de 10 fois quotidiennement (Common Sense Media, 2009). Les sites comme Facebook, YouTube ou Twitter, qui se sont développés à grande vitesse au cours des dernières années, s’avèrent hautement populaires auprès des jeunes, notamment parce qu’ils leur offrent l’opportunité de se divertir, mais également de communiquer entre eux (O’Keeffe et Clarke-Pearson, 2011). Il demeure cependant essentiel que les jeunes sachent en faire une utilisation saine et appropriée, sans quoi, certains problèmes pourraient survenir. > Lire la suite

l’ADAVIRS aide les victimes

L’ADAVIRS accueille les personnes qui s’estiment atteintes dans leurs droits et leur propose une écoute privilégiée pour identifier les difficultés qu’elles rencontrent et établir une relation de confiance.

La reconnaissance de la victime et de ses droits, l’apaisement des conflits, la lutte contre l’isolement des victimes, la diminution du sentiment d’insécurité, le soutien…
​Toutes les victimes ont en commun d’attendre que justice leur soit rendue, d’être reconnues comme victimes.
L’ADAVIRS répond aux attentes des victimes notamment par une information sur les droits (fonctionnement de la justice, procédures, systèmes d’indemnisation), une orientation si nécessaire vers des services spécialisés, un accompagnement dans les démarches diverses à mener, une aide psychologique…..

Devant la caméra de comcom tv lors de l’émission  » à découvert » une convention fixant le cadre général de partenariat entre l’ A.D.A.V.I.R.S., l’ A.M.A.R.Y. et l’ A.S.S.E.M.A.S. a été signée.    Assistez à cette signature en visionnant la vidéo ci dessous. > Lire la suite

l’Abbé Pierre.

images1Henri GROUES, dit l’Abbé Pierre
C’est en 1994 que la communauté des compagnons d’Emmaüs s’est installée dans le village de Pontigny, entre Auxerre et Troyes.
Sur les murs de ses différents locaux rigoureusement entretenus pour accueillir dignement les compagnes et compagnes, on peut y voir des portraits de l’Abbé Pierre, des phrases qu’il a prononcées, qui servent de références à tous ceux qui œuvrent dans la structure, voire même  leur redonnant du courage, lorsque les problèmes s’amoncellent…

> Lire la suite

le renoncement aux soins

Le renoncement aux soins n’est pas une vue de l’esprit. En France, et dans notre département, 25 % des assurés renoncent à se faire soigner.

CPAMLa Caisse d’Assurance Maladie de l’Yonne met en place un nouveau dispositif, la PFIDASS : « la Plateforme d’Intervention Départementale d’accès Aux Soins et à la Santé », pour rechercher les causes du renoncement aux soins et surtout apporter des solutions.

> Lire la suite

économie sociale et solidaire, économie autrement

L’ économie autrement : l’économie sociale et solidaire ou ESS
« Les profits ne vont pas aux investisseurs mais à la société  »

L’ économie sociale et solidaire, son origine.

Image ESS

Associations, mutuelles et coopératives se sont particulièrement développées au cours des XIXème et XXème siècles, s’inscrivant dans un courant intellectuel et social (socialistes, chrétiens, libéraux et radicaux) à la recherche d’une plus grande équité dans l’économie et d’alternatives au capitalisme. C’est le début de l’économie sociale et solidaire.

Les sociétés de secours mutuel sont les pionnières du mutualisme. Par exemple la société de secours mutuel des vrais amis (1820-1898) 

Les coopératives se sont développées dès 1844 à la suite des tisserands de Rochdale : En 1844, 28 tisserands se rassemblent donc pour fonder, grâce à de modestes souscriptions, une association, « la Société des Équitables Pionniers de Rochdale », et ouvrent un magasin coopératif.

 « Une coopérative est une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et leurs besoins économiques, sociaux et culturels communs au moyen d’une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement. » d’après l’alliance coopérative internationale.
> Lire la suite

Obésité chez l’enfant

« D’après l’étude OBEPI de 2012, 32,3% des Français adultes de 18 ans et plus sont en surpoids et 15% présentent une obésité.

La prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants et les adolescents a aussi fortement augmenté entre les années 1980 et 2000 en France. La situation semble se stabiliser. Ainsi, en 2015, 17 % des enfants âgés de 3 à 17 ans sont en surpoids ou obèses, dont 3 % des garçons et 4 % des filles classés comme obèses . »

« L’obésité est une maladie qui peut entraîner de nombreuses conséquences sur la santé, quelles soient métaboliques et vasculaires (diabète de type 2, hypertension artérielle, atteintes cardiovasculaires, …), respiratoires avec notamment un risque accru de syndrome d’apnée du sommeil, ou encore orthopédiques  (arthrose, lombalgie).

obésité
Grave surpoids

 L’obésité est aussi associée à un risque plus important de certains cancers, en particulier de cancer de l’endomètre.

« Mais au-delà de ces conséquences physiques, il faut souligner le retentissement psychologique et social de la maladie : stigmatisation, mauvaise image et mésestime de soi, sentiment d’exclusion et d’incompréhension dû à l’intolérance sociale et médicale qui entoure l’obésité,  » …
> Lire la suite

Téléphone, technologies et Séniors.

Téléphone réduit au silence, internet évanoui, box en panne, quel casse tête. Cette box c’est, chez notre narratrice, la racine du mal.  Quand tout va bien, les Séniors se réjouissent de pouvoir profiter  de cette communication facilitée par le progrès technique. Avec la panne, c’est la catastrophe !  surement que les services après vente gagneraient  à s’adapter au consommateur Sénior moins averti.

15967
même plus jeune, on s’énerve.

C’est ce que l’on conclut en lisant ce qui suit. > Lire la suite