L’UNAF reçoit Macron

L’UNAF reçoit Macron."Vivre l'Yonne" est une association familiale. Il ne lui appartient pas de prendre parti politiquement. Toutefois le Président étant élu, il s'agit seulement de respecter les institutions. Nous prenons donc l'initiative de reproduire l'article paru de la lettre électronique de l'UNAF,  chargée d'être légalement porteur des intérêts des familles.

Info UNAF 09/05/2017 :

« Emmanuel Macron vient d’être élu Président de la République. Au cours de sa campagne, l’UNAF a pu à plusieurs reprises échanger avec lui et ses équipes sur ses engagements pour les familles.
Le 3 mai dernier, à quelques jours du 2e tour, Emmanuel Macron a souhaité rencontrer l’UNAF. A cette occasion, Marie-Andrée Blanc, présidente de l’UNAF et Guillemette Leneveu, directrice générale, ont tenu à lui rappeler à quel point il était important de donner confiance aux familles après les années d’efforts qui leur ont été imposée.

Macron à l'UNAF
Le nouveau Président de la République entouré de la la Présidente et de la Directrice Générale de l’UNAF

La chute de la natalité a été soulignée comme un signal d’alerte fort pour les futurs dirigeants, signe du décalage entre les aspirations des familles et la démographie. L’UNAF a également souligné que le retour à l’équilibre de la branche famille permet désormais de retrouver des marges de manœuvre afin de soutenir l’ensemble des familles.
Marie-Andrée Blanc en a profité pour inviter Emmanuel Macron à l’assemblée générale de l’UNAF en juin prochain, rappelant résolument le rôle de l’UNAF comme partenaire des pouvoirs publics pour défendre les intérêts de l’ensemble des familles qui vivent sur le territoire français.
Retrouvez les engagements du candidat Emmanuel MACRON en faveur des familles sur le site : www.familles2017.fr »

 

L’UNAF, c’est quoi ?

L’UNAF est née de la volonté d’organiser le dialogue entre les familles représentées par leurs associations, et les pouvoirs publics.

Les premières associations familiales son nées en France à la fin du 19e siècle. Elles avaient alors surtout pour but d’organiser l’entraide entre les familles. Progressivement, elles ont étendu leur vocation à la défense des intérêts des familles à tous les niveaux.

De leur côté, les pouvoirs publics ont voulu, dès le début du 20e siècle, reconnaître aux familles une place spécifique dans les institutions de la République

En 1945, face aux défis de la reconstruction, le gouvernement de la République s’est trouvé confronté à l’urgence d’une politique familiale volontariste et ambitieuse.

Pour définir cette politique et la mener à bien, il a souhaité s’appuyer, aux plans local et national, par l’ensemble des familles françaises. Décision a été prise de créer une institution qui les représente toutes, et dans toute leur diversité.

Le 3 mars 1945, une ordonnance institue l’UNAF et les UDAF. Une loi renforcera ses missions en 1975, en améliorant la représentation des mouvements familiaux nationaux…

Les familles sont de véritables « acteurs économiques et sociaux » de premier ordre. Elles jouent un rôle capital dans la croissance de notre pays, tant au niveau de la consommation que de la démographie ou du développement durable.

Elles sont enfin des partenaires du dialogue social dans le sens où la vie n’est pas faite uniquement de relations à l’intérieur de l’entreprise, mais englobe l’ensemble des temps et des espaces.

OBSERVATION de VIVRE l’YONNE :  qui pour succéder à Laurence Rossignol, Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes ? Personne, apparemment : il n’y a pas de ministère de la Famille, ni de ministère délégué, ni de secrétariat d’État consacré, au moins en partie, au sujet dans le nouveau gouvernement d’Édouard Philippe !

UNAF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *