Une vie pleine, d’engagements.

Les ENGAGEMENTS DE Marc SAVEAN  SE RÉSUMENT A SA VOCATION POUR L’HUMANITÉ.

Marc SAVEAN vient d’avoir 60 ans en juillet dernier. Il va pouvoir encore davantage se consacrer à ses nombreux engagements humanitaires qu’il a su concilier au mieux avec sa vie familiale et sa carrière.

Natif de Paris 10ème, après son baccalauréat, il devient chef de chantier en maçonnerie, puis formateur technique en région parisienne.DSC_5446 Époux d’Isabelle, sénonaise, dont les parents se sont mariés à Escamps, le jeune couple décide de quitter Paris pour la campagne icaunaise. En 1989, ils achètent la maison de leur rêve qu’ils ne quitteront pas, sur les hauteurs de Chevannes où ils élèvent leurs trois enfants, Marie, Benjamin et Jérémie.

 Marc est alors professeur en maçonnerie et dessin technique au CFA (Centre de Formation pour Apprentis). En 1991, il crée une association d’insertion et qualification « Association Régionale Insertion et Qualification BTP en Bourgogne », qu’il dirigera au niveau départemental jusqu’en 2017.

TRADITION ASSOCIATIVE

C’est à 18 ans que Marc SAVEAN devient syndicaliste, il adhère à la CGT, militant convaincu, « pour le dialogue avant l’affrontement ». Plus tard, il sera administrateur chez DOMANYS, à la CAF, RENOUER… A Chevannes, il est pompier volontaire, entraîneur de football, président FCPE des parents d’élèves, « je ne pouvais pas vivre sans engagements », affirme-t-il. Que d’engagements !

C’est en 2000 qu’il se découvre un intérêt pour l’art pa_MG_9401r le théâtre. Il prend des cours à l’atelier théâtre de la MJC d’Auxerre animé par Valérie OUEDRAOGO, jusqu’à la création de la Troupe « Planches d’Ailleurs et d’Ici, composée de comédiens amateurs comme lui.

VIRAGE HUMANITAIRE

Monter sur les planches et le plaisir de déclamer ne sont pas les seules finalités de la troupe, l’idée qui l’ anime est d’aller jouer « Ailleurs », (d’où le choix de son nom). Valérie OUEDRAOGO a de la famille près de OUAGADOUGOU au BURKINA FASSO….et voici le premier vrai virage humanitaire lorsque les 15 comédiens (à leurs frais) s’envolent pour l’Afrique et vont représenter « l’Avare » au théâtre et dans des lycées. Des échanges se nouent avec des villages, par la prise en charge de la scolarisation d’élèves. Parallèlement, les « Planches d’Ailleurs et d’Ici » jouent 14 fois « l’Avare » dans l’Yonne, organisent leurs spectacles, fabriquent leurs décors, étayent leur matériel, éclairage, sonorisation, etc…pour continuer à se produire dans notre département et dans l’hexagone.

 En 2009, avec Marie-Thérèse CATHERIN, présidente de la Maison de la Francophonie et des Jumelages, voici une nouvelle action qui se prépare en direction du MAROC. maroc 2015 032ZAOUIT – TIGHREST, à proximité de OUARZAZAT dans le Haut-Atlas va bénéficier de l’aide de la troupe, qui jouera sa propre création « Voyage en Théâtre » et surtout, chaque année, essaiera de remédier aux problèmes d’eau de la localité.maroc 2015 126

Construction d’un petit barrage dans un fond d’oued, avec la participation de responsables et de salariés de lESATH (Établissement pour Travailleurs Handicapés) d’Auxerre..

En 2015, les spectacles et les chantiers au Maroc se poursuivent, avec une pompe solaire et 300 m de tuyaux pour irriguer les jardins potagers des femmes. En 2017, un projet de bibliothèque voit le jour, tout en s’assurant du  bon fonctionnement des réalisations antérieures.

Marc SAVEAN vient tout récemment de créer une nouvelle association  « CASA », Collectif d’Action Solidaire de l’Auxerrois, destiné à gérer uniquement les chantiers hors de France.P1010556

DÉPART POUR LE SÉNÉGAL

Mais ce n’est pas tout ! Dans quelques jours, Marc SAVEAN va de nouveau boucler ses valises, direction le SENEGAL, à KAOLACK (300 kms de DAKAR), dans le cadre « d’ABM », Apprenons, Bâtissons le Monde, mouvement créé voici une vingtaine d’années par le regretté Christian BILLEBAULT, alors directeur du CFA-BTP.  Avec des apprentis auxerrois et sénégalais, un lycée va être sécurisé par la construction d’un mur  et son portail, afin d’empêcher la circulation des véhicules, des piétons et du bétail dans l’enceinte de l’établissement…

Puis ce sera MADAGASCAR, avec « CALA », Comité d’Aide aux Lépreux d’Antalaha », actuellement en cours de montage…

Le mot de la fin lui revient, naturellement, lorsqu’on lui demande comment il a pu et peut encore faire face à ses engagements et responsabilités, « j’ai du temps, je suis en retraite, je me suis investi dans ma vie professionnelle, dans ma vie familiale et pour les autres, ça fait une vie » ! le tout ponctué d’un sourire tranquille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *