élevage en amateur

 » élevage en amateur « . HISTOIRE D’UN RÊVE … DE CAMPAGNE

DSC_4525
Le rêve, loin encore de la réalité

Issus l’un et l’autre de la campagne, Alain et Marie-Claude Pradine, arrivés dans l’Yonne en 1976 au début de leur mariage ont rapidement étouffé dans le petit appartement du sénonais où ils avaient emménagé.

MILIEU RURAL

Alain, mécanicien automobile, dont le père était facteur et la maman exploitait une petite ferme d’élevage, en professionnelle, au sud du Cher et Marie-Claude, assistante sociale, boursière de la MSA de l’Allier, avaient toujours vécu dans un environnement rural qui leur convenait malgré le choix de leur profession. Marie-Claude n’ayant pas obtenu de poste dans l’Allier a eu l’opportunité d’être nommée dans l’Yonne où le couple s’est installé.

les oeufs
Avis aux citadins : une poule pond entre 150 et 200 œufs par an, mais pas trois à la fois.

Un petit pavillon en location, avec des dépendances, a donné un peu d’air au jeune couple, qui a exploité les annexes pour y loger deux poules « afin d’avoir des œufs frais ». Puis viendront quelques pigeons, « c’est ce qui a tout déclenché se souviennent Alain et Marie-Claude, avec la visite d’une exposition avicole à Migennes et leur première exposition à Montbard en 1981 avec des pigeons de race. « Lorsque l’on met la demi-phalange du petit doigt, on est vite pris dans l’engrenage », plaisante Alain !

ARRIVÉE A CHEVANNES

Bientôt, la nécessité de s’installer dans un domaine leur appartenant s’impose, avec des critères bien précis, être à l’écart du centre d’un village et avoir suffisamment d’espace pour nicher les animaux et constituer l’âme de leur futur élevage.

championne-d-europe
Championne d’Europe à l’Européenne de Metz 2015

Un fils et une fille ont agrandi la famille, qui vit au rythme des expositions et des soins apportés bi-quotidiennement aux animaux. La petite fille demandera aussi des lapins nains qui rejoindront les poules de Bresse, les canards Rouen et les pigeons frisés pendant dix ans… La famille vit dans un cadre idyllique, la fermette restaurée entourée de verdure où s’ébattent librement ces bêtes de concours, champions en puissance… La métamorphose s’est opérée, le rêve devenu réalité. Découvrez « Belles Plumes 89 « , un élevage bien spécialisé… Vous constaterez qu’une passion, en l’espèce permet d’acquérir une véritable expertise. Vous lirez des informations et des conseils bien utiles.

PALMARÈS IMPRESSIONNANT

Car si les Pradine sont des passionnés de leur élevage, celui-ci le leur rend bien. Les dépendances de la maison regorgent de récompenses récoltées au cours

Canard
Le temps des récompenses

de ces plus de trente années d’expositions avec d’innombrables titres de champions de France et même d’Europe.  Pour la petite histoire, il faut s’imaginer un départ en concours, les préparatifs lorsqu’il faut installer les animaux en compétition dans les caisses pour le trajet et toute la famille qui participe, parfois sur des lieux diamétralement opposés en fonction du type d’animaux, canard, poule, coq ou pigeon..

AMÉLIORATION DE LA RACE

Le monde de l’élevage avicole amateur est passionnant et nos éleveurs-naisseurs sont passionnés. Ils s’ingénient à améliorer la race des volailles, palmipèdes et autres pigeons. « C’est tout un travail de sélection », explique Alain, avec des œufs  qui partent un peu partout, parfois même jusqu’en Guadeloupe. Mais, précise-t-il « cette activité, pour moi, reste avant tout un loisir ».

DSC_4523
A deux désormais … et à plein temps.

Une bonne nouvelle vient de tomber : les expositions avicoles, suspendues pour cause de grippe aviaire, vont pouvoir reprendre, les restrictions en période de migration viennent d’être levées… Les Pradine vont pouvoir reprendre le chemin des concours avec leurs animaux sélectionnés, au moment où Marie-Claude, toute récente retraitée de la direction de la MSA, va pouvoir rejoindre  Alain lui-même en retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *