Le logement partagé pour séniors

Le logement partagé : une piste intéressante.

Le logement partagé se pratique abondamment et surtout dans le milieu étudiant.

Mais il peut parfaitement figurer dans le continuum résidentiel des personnes âgées, seules et autonomes, repoussant ainsi pour elles le recours à l’Ehpad.

Une personne âgée, de plus de 75 ans, sur index 3quatre est désormais touchée par la solitude et l’isolement.

Une personne âgée isolée et se sentant seule peut craindre pour sa santé de lourdes conséquences comme : la dégradation de son état physique et mental, la hausse du stress et de l’anxiété, les troubles du sommeil, la dépression etc…

Habiter chez soi devient de plus en plus problématique, alors que pourtant la personne reste autonome.

Le logement partagé pour personnes âgées permet à celles ayant fait ce choix de vivre un mix offrant de conserver son espace privé et un partage de vie en communauté. C’est une réponse à la situation d’isolement.

Le logement partagé : ses caractéristiques.

Le logement partagé, tel que Vivre l’Yonne le conçoit, se présente comme un logement vide ou meublé en totalité, voire partiellement. Il offre la possibilité à l’occupant d’apporter des biens personnels dans une grande chambre de l’ordre de 25 M2 minimum, équipée de sanitaires en propre (salle de bain, toilette) .grande_bulle_douche-senior-e1546679687222

Le lieu de vie commune consiste en une cuisine, une salle à manger, un salon.

Selon le choix et les possibilités physiques des personnes concernées, des services d’aides à domiciles peuvent être mobilisés, pour le ménage, la préparation des repas ….

Le logement partagé : ce qu’il n’est pas.

Le logement partagé ne s’apparente nullement à une résidence séniors, une pension, des chambres d’hôte …7emejournee092_1

Le logement partagé n’offre absolument pas la solution à la perte d’autonomie, aucune prise en charge n’étant prévue , ni autorisée à cet effet, hormis l’aide à la vie quotidienne citée.

Le logement partagé : ses capacités d’hébergement.

Elles sont variables, de trois à cinq six …logo_pourbienvieillir_s

On connaît des exemples où les co-locataires sont plus nombreux où une « gouvernante » est présente … Mais nous entrons là dans une dimension quasi-professionnelle.

Le statut de la personne occupante :

La personne occupante est co-colocataire du bailleur ou le cas échéant sous-colocataire d’une association gestionnaire, elle même locataire direct.1-entourage_et_bien-etre_1_10

La personne occupante assume ses charges personnelles de nourriture, entretien, fourniture de literie …

Le logement partagé  et notre association Vivre l’Yonne.

Notre association a réfléchi au concept du logement partagé pour Séniors seuls et autonomes.

Elle tient son dossier à disposition, dossier déjà présenté à un bailleur concerné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.