Editorial

L’Asile, Droit de l’Homme fondamental

Ne confondons pas immigration, clandestine ou pas, de nature économique et immigration pour sauver sa peau.

« La France ne peut accueillir toute la misère du monde ». Nous reprenons là une antienne ou plutôt son esprit car la phrase imputée à Rocard était différente. Et c’est pour cela que beaucoup d’entre nous voient, à tort ou à raison, d’un mauvais œil  la présence de migrants venus chez nous, à la recherche d’un eldorado fantasmé.

Par contre, celui qui fuit son pays parce qu’il est en vrai danger mérite l’asile en France.

La Convention de Genève de 1951 affirme clairement : « toute personne » qui craint avec raison, peut être protégée par le statut de réfugié politique…

> Lire la suite

Réflexions d’actualité. La France

«Après avoir reconquis la France, il faudra la refaire. Elle ne pourra qu’être une France entièrement nouvelle, dont les guides seront des hommes nouveaux, succédant à des politiciens usés, à des académiciens somnolents, à des hommes manégés (1) par les combinaisons … »Charles de Gaulle « Discours et messages » tome 1 Plon page 180)

Ce texte d’avril 1942 donne un certain sens à ce que beaucoup considèrent aujourd’hui, en 2017.

drapeau-europeen-et-francais
Une France qui compte en Europe

Reconstruire une France nouvelle et leader dans une Europe respectueuse des Nations, courageuse, active, entreprenante, donnant des impulsions progressistes plutôt que des normes souvent castratrices, au lieu d’être protectrices , apaisera la juste colère de beaucoup de Français qui refusent le déclin du pays. .

La reconstruction doit être l’œuvre de chacun d’entre nous, à la mesure de ses moyens. Nous ne devons plus tout attendre des Pouvoirs Publics. La société civile fait déjà beaucoup, elle peut faire plus. Elle mérite plus de reconnaissance et de confiance.

L’ État doit redevenir régalien et « déployer le cadre qui permettra à chacun et à chacune de trouver sa voie, de devenir maître de son destin, d’exercer sa liberté, et de pouvoir choisir sa vie » (Paul Ricoeur)

J.L.D.

(1) De Gaulle n’a pas dit « managés » mais bien  « manégés » et ce à bon escient au regard du sens profond qu’il veut donner aux mots (voir la définition de manégé à l’aide du lien donné).

La confiance clé des relations humaines

Sache de la confiance qu’elle est la clé des relations humaines. Que ce soit dans le domaine amical, sentimental, conjugal, parental, éducatif, professionnel, rien de durable, de stable ou d’heureux ne peut être établi sans la confiance. Assurément. Sans la confiance, on ne peut rien. Mais avec elle, on ne peut pas tout ! En effet, la confiance est un principe de réciprocité, qui se joue dans le double mouvement du don et de l’accueil.

s'il n'avait pas confiance ...
s’il n’avait pas confiance …

Il existe une énergie relationnelle, et toute la question est de savoir si la relation que tu établis est mutuellement nourrissante, fortifiante ou si elle est au contraire dévoreuse d’énergie. La confiance n’est pas quelque chose de magique, elle peut même être déçue si l’on y a recours aveuglément. On ne brade pas ce qui est précieux. Et la confiance est d’une valeur très précieuse. Si l’on donne sa confiance à quelqu’un qui n’est pas digne de la recevoir, on peut se trouver aussi vulnérable qu’en ouvrant son jardin à une personne sans scrupule qui va en piétiner les jeunes pousses et passer à côté des plantations les plus prometteuses sans s’en apercevoir. La confiance, c’est quand  on n’a pas peur. « La confiance est un risque aussi grand que l’amour ou la foi. Mais c’est ce risque qui rend la vie palpitante et lumineuse parce qu’il nous projette dans un autre monde où l’on est d’autant mieux soi-même que l’on s’oublie soi-même. La confiance, tout comme l’amour, tout comme la foi, pousse à se donner pour quelque chose de plus grand que soi, qui exauce une part informulée de nous-mêmes, tout en nous exhaussant au-dessus de notre condition. Voilà un bien grand mystère au fond, ce que cette clé de la confiance ouvre en nous…

Extraits du livre « Le maître des liens inaltérables » De François Garagnon

Optimisme en 2017 : méthode coué.

Appliquons la méthode Coué et choisissons l’optimisme pour

optimisme
Recette de l’optimisme pour 2017

répondre à la question: que sera 2017 ?

Nous avons subitement changé d’époque en janvier 2015. Le bruit des armes dans le monde et la folie attentatoire à une relative quiétude dont nous jouissions depuis une ou deux décennies, pourraient contenir tous les ingrédients d’une névrose d’angoisse collective.

Pour autant devons nous y céder sans réagir ? … assurément non ! La crainte, si elle est légitime ne doit pas masquer notre désir naturel de vivre un destin heureux.

Pour en finir avec le « déclinisme », le pessimisme ambiant , ré-enchantons les valeurs universelles comme le dit l’auteur Michel Wieviorka dans son livre Retour au sens. > Lire la suite