Protection de l’enfance

Maisons des ados

Les Maisons des Ados peuvent aider les familles face à leurs difficultés : « Je ne sais plus quoi faire, je ne le reconnais plus ».

sans commentaire.
sans commentaire.

Les Maisons des Ados ont pour ambition d’accompagner des familles, que ce soit dans leur participation au projet de leur jeune mais également dans des actions qui
peuvent être individuelles (en présence de l’adolescent ou pas) ou groupale (groupe de parole, débat …).

Les familles, et principalement parents, peuvent y trouver un soutien mais également être intégrés à l’accompagnement proposé au jeune dans le cadre d’entretiens familiaux.

> Lire la suite

Le cannabis, légalisation ou non ?

La légalisation des drogues douces, tel le cannabis, est un véritable serpent de mer en France.

A l’approche de l’élection présidentielle ce sujet sociétal revient sur le devant de la scène,

cannabis oui
Pour la légalisation

puisque des candidats, Macron, Mélenchon, Hamon …..sont partisans d’une dépénalisation,

«Je veux que l’on puisse faire campagne contre le cannabis. Pour cela, il faut le légaliser… » dit l’un d’eux.

De son coté Fillon s’y oppose :

«Je suis contre la dépénalisation ou libéralisation (…). Il y a une augmentation de la consommation, notamment chez les jeunes, mais (…) l’argument qui consiste à dire que parce que la consommation augmente on va tout libéraliser ne me satisfait pas»,

cannabis contre
Contre la légalisation

 

Le Front National se trouve sur la même longueur d’onde. > Lire la suite

Harcèlement scolaire : NON

Marion morte de harcèlement
Le cas dramatique de MARION victime de harcèlement

Le harcèlement à l’école est une réalité en France : plusieurs centaines de milliers d’enfants et de jeunes sont concernés.

La lutte contre ce phénomène est une priorité car il va à l’encontre des valeurs défendues par l’école : le respect de chacun, l’apprentissage de la citoyenneté.

700 600 élèves français, de l’école au lycée, sont victimes de harcèlement scolaire.

> Lire la suite

Obésité chez l’enfant

« D’après l’étude OBEPI de 2012, 32,3% des Français adultes de 18 ans et plus sont en surpoids et 15% présentent une obésité.

La prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants et les adolescents a aussi fortement augmenté entre les années 1980 et 2000 en France. Ainsi, en 2006, 18 % des enfants âgés de 3 à 17 ans sont en surpoids ou obèses, dont 3 % des garçons et 4 % des filles classés comme obèses . »

« L’obésité est une maladie qui peut entraîner de nombreuses conséquences sur la santé, quelles soient métaboliques et vasculaires (diabète de type 2, hypertension artérielle, atteintes cardiovasculaires, …), respiratoires avec notamment un risque accru de syndrome d’apn

obésité
Grave surpoids

ée du sommeil, ou encore orthopédiques (arthrose, lombalgie). L’obésité est aussi associée à un risque plus important de certains cancers, en particulier de cancer de l’endomètre.

« Mais au-delà de ces conséquences physiques, il faut souligner le retentissement psychologique et social de la maladie : stigmatisation, mauvaise image et mésestime de soi, sentiment d’exclusion et d’incompréhension dû à l’intolérance sociale et médicale qui entoure l’obésité,  » …
> Lire la suite