Santé

La téléconsultation, c’est possible

Généralisation de la téléconsultation en France.

A partir du 15 septembre 2018, la téléconsultation devient possible sur l’enseTéléconsultation 2mble du territoire en France : tout médecin, quelle que soit sa spécialité, va pouvoir désormais proposer à ses patients de réaliser une consultation à distance au lieu d’une consultation en face à face.

Dans l’Yonne, cette nouvelle approche devrait contribuer à faciliter l’accès aux soins, même si un peu de temps va être nécessaire pour développer de nouvelles habitudes. > Lire la suite

transport médical, explosion des coûts

Les dépenses de transport médical explosent, la Sécu. veut éteindre la mèche.

Dans l’Yonne la note s’élève, pour l’exercice 2017, à 32 Millions d’Euros soit 4,1% d’augmentation par rapport à 2016.

Plus inquiétante est la pente ascendante constatée en 2018. Sur le premier semestre, déjà 17 millions sont dépensés soit une progression sur la même période 2017 de + 4,94 %. FricEn juillet, est ce l’effet des fortes chaleurs, mais les dépenses flambent 3 Millions sont déboursés par la seule CPAM soit une évolution de +5,50%.

Sans doute ne faut il pas totalement écarter de la réflexion, ce qu’il est convenu d’appeler la désertification médicale, notamment le manque de spécialistes. Mais il serait coupable de s’en tenir à cette situation qui reviendrait à fermer les yeux sur les réalités, comme il est bien souvent coutume de faire quand on veut, soi-disant, défendre notre modèle social français..

Vivre l’Yonne a lu pour vous le rapport de mission d’avril 2016 dressé par l’inspection générale des finances (IGF), à l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et à l’inspection générale de l’administration (IGA) > Lire la suite

Perte d’audition chez les jeunes, danger

Perte d’audition : 7 jeunes sur 10 parmi les 15–30 ans ont déjà ressenti des troubles auditifs. Quels sont les dangers de l’écoute au casque ?

La musique au casque, fort et souvent, c’est le cocktail toxique débouchant sur une perte d’audition à terme, que s’offrent la majorité des 15–30 ans, pourtant conscients des risques pour leur audition. Mais le plaisir passe avant tout.

casque
Le plaisir passe avant tout

Une étude réalisée en ligne entre le 23 et le 31 octobre 2014 sur un échantillon national représentatif (1) vient d’être publiée. Plus des trois quarts des 15–30 ans ont déjà connu des acouphènes (bourdonnements ou sifflements dans les oreilles) ou une perte d’audition à la suite d’une forte exposition sonore. Les troubles auditifs ne sont plus réservés aux personnes âgées.

Oui, écouter de la musique peut rendre sourd.

> Lire la suite

Mélanome et soleil.

Mélanome le mot qui fait peur. Il est du à une exposition trop forte au soleil. Le soleil est un faux ami.

images
Pas de protection. Voila le résultat.

Une jeune femme de 24 ans, en pleine forme, attend tout de la vie. Une journée de plage dans le sud en juillet, avec à la clef un coup de soleil carabiné, vient nous le pensons, tout bouleverser. Sur une peau de blonde, il a un effet ravageur, avec fièvre et brûlure pendant trois jours.

En avril suivant apparaît une sorte de grain de beauté sur l’avant bras gauche que le médecin conseille d’enlever , une exérèse comme on le dit en terme médical. > Lire la suite

le renoncement aux soins

Le renoncement aux soins n’est pas une vue de l’esprit. En France, et dans notre département, 25 % des assurés renoncent à se faire soigner.

CPAMLa Caisse d’Assurance Maladie de l’Yonne met en place un nouveau dispositif, la PFIDASS : « la Plateforme d’Intervention Départementale d’accès Aux Soins et à la Santé », pour rechercher les causes du renoncement aux soins et surtout apporter des solutions.

> Lire la suite

Obésité chez l’enfant

« D’après l’étude OBEPI de 2012, 32,3% des Français adultes de 18 ans et plus sont en surpoids et 15% présentent une obésité.

La prévalence de l’obésité et du surpoids chez les enfants et les adolescents a aussi fortement augmenté entre les années 1980 et 2000 en France. La situation semble se stabiliser. Ainsi, en 2015, 17 % des enfants âgés de 3 à 17 ans sont en surpoids ou obèses, dont 3 % des garçons et 4 % des filles classés comme obèses . »

« L’obésité est une maladie qui peut entraîner de nombreuses conséquences sur la santé, quelles soient métaboliques et vasculaires (diabète de type 2, hypertension artérielle, atteintes cardiovasculaires, …), respiratoires avec notamment un risque accru de syndrome d’apnée du sommeil, ou encore orthopédiques  (arthrose, lombalgie).

obésité
Grave surpoids

 L’obésité est aussi associée à un risque plus important de certains cancers, en particulier de cancer de l’endomètre.

« Mais au-delà de ces conséquences physiques, il faut souligner le retentissement psychologique et social de la maladie : stigmatisation, mauvaise image et mésestime de soi, sentiment d’exclusion et d’incompréhension dû à l’intolérance sociale et médicale qui entoure l’obésité,  » …
> Lire la suite

Insuffisance cardiaque, la repérer.

imagesInsuffisance cardiaque comment en repérer les symptômes  ? 

Il existe différents symptômes de l’insuffisance cardiaque. La fatigue, l’essoufflement et les œdèmes sont caractéristiques.

La fatigue est due au manque d’apport d’oxygène et de nutriments aux muscles. Cette fatigue, ressentie pour des efforts de la vie quotidienne, entraîne une diminution de l’activité physique et une perte de la musculature.

Chez les personnes âgées, les symptômes sont souvent peu évocateurs : fatigue, confusion ou désorientation, comportement anormal, chutes, perte d’autonomie, prise de poids rapide et non expliquée. > Lire la suite

La sédentarité tue.

La sédentarité nous tue à petit feu !

Bonne démonstration de la sédentarité
Bonne démonstration de la sédentarité

Une étude sur la sédentarité montre que le risque de mort prématurée serait 40 % plus important chez une personne qui reste assise 11 heures par jour que par rapport à une personne qui ne s’assoit que 4 heures.

La position assise prolongée augmente la calcification des artères coronaires, un facteur qui peut accroître le risque de crise cardiaque.

Ce sont les conclusions des scientifiques du Medical Wisconsin College. L’étude, menée sur près de 2 000 personnes âgées en moyenne de 50 ans, montre qu’en position assise, le corps brûle moins de graisse, mais aussi que la pression artérielle augmente tandis que le niveau d’insuline chute. > Lire la suite

Le dos, en prendre soin avec améli

Le dos ?  « Le bon traitement, c’est le mouvement » ?

Le mal de dos peut être très douloureux. Pourtant, il n’existe pas de lien entre l’intensité des douleurs et leur gravité. Il ne faut donc pas que la crainte de la douleur entraîne la peur de bouger. Il est d’ailleurs essentiel de reprendre une activité normale dès que possible, afin d’empêcher le cercle vicieux du mal de dos de s’installer. De fait, la crainte de la douleur et la peur de bouger peuvent retarder la guérison et pourtant : “Arrêter de bouger, c’est se rouiller !”.

L’Yonne connaît aussi le « mal au dos », parfois appelé le « mal aux reins », c’est généralement « une lombalgie ». Quelle solution ? Depuis le lancement national du programme global de sensibilisation « Mal de dos ? Le bon traitement, c’est le mouvement. », les Caisses d’Assurance Maladie de la région Bourgogne ‐ Franche‐Comté relayent le nouveau réflexe à adopter en cas de lombalgie.

L’Assurance Maladie lutte contre les fausses croyances CPAM

et développe un nouveau comportement face à la lombalgie.

> Lire la suite

Le cannabis, légalisation non.

Le cannabis le gouvernement opte pour l’amende aux usagers.

Le rapport visant à alléger les sanctions pour usage et détention de cannabis devait être présenté en commission des lois de l’Assemblée nationale mercredi 24 janvier.

C’est la mesure phare du rapport parlementaire transmis mercredi au gouvernement.joint-de-cannabis_slide_full Le ministre de l’Intérieur Gérard COLLOMB a annoncé que le gouvernement allait opter pour la mise à l’amende des consommateurs de cannabis avec, éventuellement, la possibilité de l’assortir de poursuites pénales et cela dans la droite ligne de la proposition du candidat MACRON .

On peut regretter qu’on ne parle pas de prévention.

Ceci pourrait paraître n’être qu’une demi mesure car on est en droit de douter de sa véritable portée alors que par ailleurs la vente de cannabis constitue une véritable industrie souterraine totalement inacceptable.

> Lire la suite