Santé

Le sommeil.

Le sommeil , quelles sont ses grandes pathologies ? Comment les traiter ?

Un bon sommeil est  un élément qui améliore considérablement votre santé. Le sommeil réduit en effet les risques de maladies telles que le diabète ou les maladies cardiaques.

Il existe deux grandes pathologies liées au sommeil : l’insomnie et l’apnée du sommeil.

L’insomnie.

le sommeil
Pix

Elle touche 20% des Français, dont 9% de façon sévère. Elle se caractérise par des difficultés d’endormissement, des réveils fréquents ou avant l’heure désirée. Ces manifestations nocturnes s’accompagnent de retentissements diurnes comme des troubles de l’attention, de la mémoire, de la concentration, une sensation de mal-être, une irritabilité pendant la journée…

Elle devient chronique lorsqu’elle survient plus de 3 fois par semaine pendant au moins 3 mois et justifie d’une thérapie cognitivo-comportementale pour la traiter.

> Lire la suite

Réhabilitons le bidet, c’est écologique et économique.

Le bidet, c’est écologique.

Grâce au bidet, ce sont dix millions d’arbres répondant à la demande mondiale de papier toilette, soit 27.000 arbres par jour, qui seraient sauvés.

Il n’est pas certain que beaucoup, ayant le souci de la planète et des effets de la déforestation, aient conscience qu’ils y participent aussi.

Les Français utiliseraient 6.5 kg de papier par an et par personne (ça fait quand même pas loin de la centaine de rouleaux).

Sans compter qu’il faut au moins 178 litres d’eau pour composer un seul rouleau de papier toilette. Donc au coût environnemental s’ajoute le coût pour chaque famille consommatrice.

Papier hygiénique
Pixit

Même si nous ne sommes pas égaux face à nos …besoins, en fonction du type de papier acheté et cela au regard des fondements plus ou moins sensibles, chaque habitant dépense en moyenne entre 20 et 90 euros par an pour avoir un air dégagé après la grosse commission. Pour une famille de quatre personnes, faites le calcul … (un sondage très local laisse à penser que pour certaines familles, c’est beaucoup, beaucoup plus) > Lire la suite

Le sport remède anti-covid

Le sport pour le maintien en pleine forme

Le sport pour le maintien en pleine forme physique, dans ces périodes difficiles, est essentiel bien sûr pour le corps mais aussi pour le moral. Cela concerne les hommes comme les femmes, les jeunes comme les plus âgés, peut-être d’ailleurs encore plus les Séniors.

Pour tous, mais raison de plus pour une ou un Sénior, il est conseillé, s’il n’est pas sportif, de faire appel à un professionnel diplômé qui le conduira en douceur à un parcours d’exercices à sa portée. Pas question de faire du bodybuilding pour ressembler à Arnold Schwarzenegger!

Sébastien me disait que certains habitués de la salle de  Fitness à  Appoigny, fermée pour cause de Covid, n’ayant  pas la pèche et  souffrant de ne pas pouvoir pratiquer leur séance de pilates, de renforcement musculaire, de cardio…, il avait décidé de faire, dès mars 2020, des cours en vidéos pour eux.

Il a commencé chez lui seul… en pyjama  et depuis avec le renfort de ses coachs habituels,  il a posté une cinquantaine de vidéos. > Lire la suite

Les jeudis de France Assos Santé

Communiqué de France Assos Santé

Les webinaires « Les jeudis de France Assos Santé » reprennent le 21 janvier, à 17h00, avec une nouvelle édition consacrée aux vaccins, dont le thème sera « Ces vaccins qui vont nous changer la vie – Qu’en sait-on le 21 janvier ? Qui sont-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Quels effets ? » image001

Ce premier webinaire de l’année inaugure la 3ème saison pour répondre à vos questions sur les vaccins anti COVID-19. Tout le monde les espérait, tout le monde les attendait ; ils sont arrivés 2 jours avant la fin de l’année.

Ils sont anglais, américains, suédois, allemand, français, et aussi russes, et chinois et bien d’autres. Leur chef de file en France PfizerBioNTech, puis Moderna, et Astra Zeneca et tous les autres ; Curevac, Janssen, Sanofi-GSK (???) sont en tête de course. Selon l’OMS ils sont 72 connus au stade de l’évaluation pré-clinique et seraient 63 candidats-vaccins en phase d’essais clinique sur l’homme.

Nos experts répondront à vos questions sur ces nouveaux vaccins et leurs modes d’action.

Pour participer, rien de plus simple, cliquez sur le bouton « Je m’inscris ».

Ce webinaire est gratuit et ouvert à tous.

Pour y participer, il suffit de cliquez sur  Je m’inscris

 

vaccination anti-covid

La vaccination anti-covid : un acte médical qui doit s’inscrire dans le cadre habituel de la relation patient-médecin.

Avant le déploiement du plan vaccinal anti-covid, France Assos Santé et le Conseil national de l’Ordre des médecins rappellent que la vaccination anti-covid, non obligatoire, qu’ils soutiennent, Capture O des Mdoit respecter les principes habituels de toute prise en charge, en matière de soins et de prévention, dans la délivrance de l’information et le recueil du consentement de la personne.

Vaccination anti-covid : avec consentement éclairé.

En EHPAD comme à l’hôpital ou en ville, il s’agit de respecter le droit de toute personne d’être informée et de prendre les décisions concernant sa santé, afin que la décision d’être vaccinée soit prise en toute connaissance et pour un double bénéfice : celui de la personne vaccinée et celui de la société, pour un retour à la vie normale plus rapide.
Le Comité consultatif national d’éthique préconise de « faire preuve de vigilance dans le processus de recueil du consentement à la vaccination des personnes vulnérables. Le temps imparti à la délivrance de l’information et à son appropriation par la personne doit être respecté, quel que soit le contexte d’urgence. L’effectivité de ce processus doit pouvoir être tracée ».
Le consentement finalise la démarche, qui sera tracée comme habituellement dans le dossier médical de la personne, sans obligation de formalisation dans un document par lequel le patient attesterait qu’il a bien été informé et a donné son consentement à la vaccination.

Le rôle essentiel du médecin.

Chaque personne chemine dans l’expression de son consentement à son rythme, le médecin apprécie avec son patient le temps dont ce dernier peut avoir besoin pour prendre sa décision. Il doit être tenu compte des capacités de compréhension et d’expression de la personne.
L’avis de la personne est systématiquement recherché et pris en compte, que celle-ci fasse ou non l’objet d’une mesure de protection juridique. Lorsque la personne est dans l’incapacité de donner son consentement, il sera nécessaire, si une personne chargée de la mesure de protection avec représentation à la personne est nommée, de se rapprocher de cette dernière. En l’absence de mesure de protection ou s’il existe une mesure de protection sans représentation à la personne, la personne de confiance, à défaut les membres de la famille ou les proches de la personne, sont consultés.
Ces principes doivent être respectés quelles que soient les contraintes logistiques qui s’imposent à nous dans la mise en oeuvre de la vaccination anti-covid, contraintes dont la personne doit être informée. Ces conditions sont le principe porteur de notre engagement commun pour la vaccination contre la Covid-19.

Communiqué de presse – 23 décembre 2020

France Assos Santé

France Assos Santé pour être le porte parole des usagers en matière de santé.

Créée le 06 Juillet 2017 France Assos Santé Bourgogne Franche-Comté rassemble plus d’une soixantaine d’associations :

covid
Déprogrammation et renoncement aux soins. SI VOUS ÊTES CONCERNE(E) cliquez ICI
  • de personnes malades,
  • de personnes handicapées,
  • de personnes âgées et retraitées,
  • de familles,
  • de consommateurs,
  • d’associations dont l’objet est la qualité et la sécurité des soins.

France Assos Santé Bourgogne Franche-Comté est le porte-parole de la voix des usagers du système de santé avec des actions renforcées dans le cadre de la promotion et de la défense des droits des usagers.

> Lire la suite

Personnes âgées dans la société

Les personnes âgées donnent à la société.

Personne âgée au travail
Personne âgée au travail pour une association. ( pix.)

La crise sanitaire que traverse notre pays nous invite à nous interroger sur la place des personnes âgées dans la société :

Comment valoriser leurs savoirs ?

Comment encourager leur participation ?

Comment leur redonner un véritable rôle ?

Ensemble, répondons à ces questions pour porter un autre regard sur la vieillesse et mobilisons-nous pour garantir un avenir plus respectueux de la citoyenneté et de la dignité de nos aînés.

> Lire la suite

Centre de Santé Solidarités de l’Auxerrois

Centre de Santé Solidarités de l’Auxerrois,  pour un public spécifique.

Ce n’est pas une Maison de Santé comme nous en connaissons plusieurs dPixabayans l’Yonne.

Vous ne pourrez pas sonner et entrer au Centre de Santé Solidarités de l’Auxerrois, pour vous y faire soigner.

C’est une structure dédiée à une patientèle composée de personnes en situation de précarité, prises en charge au préalable par les services sociaux et/ou sanitaires. > Lire la suite

Ségur de la santé

Le Ségur de la santé; qu’en est-il ? pour vous informer au mieux nous nous contentons de reproduire les informations puisées dans la  lettre n°24 d’août  de l’ARUCAH BFC 16 B rue de Vesoul 25 000 Besançon.  

Ségur de la santé, entre décentralisation et déconcentration.

photo_ministre
Le Ministre

Des décisions au plus près des territoires : un consensus
Depuis son lancement officiel le 25 mai, le Ségur de la santé a suscité un nombre considérable de contributions et de propositions de toutes sortes, émanant d’horizons les plus divers. Pour prendre l’exemple de notre région, la CRSA (Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie) réunie le 17 juin, a fait connaitre ses propositions (cf la lettre n° 23), sa réflexion ayant été alimentée par des contributions émanant de plus d’une quinzaine d’acteurs locaux dont de nombreuses associations.
Parmi les thèmes le plus souvent mis en avant, on trouve en bonne place : le renouveau de la démocratie en santé, le rôle des territoires, la place des élus et des collectivités territoriales, le rapprochement du sanitaire et du médico-social, Ces thèmes déjà intégrés au plan « ma santé 2022 » ont été largement repris dans les discours officiels entendus durant la période de crise.
Pour répondre à ces vœux, 2 démarches sont possibles : la déconcentration : l’État garde la décision, mais la rapproche du terrain, et la décentralisation : la décision appartient aux collectivités territoriales et donc aux élus de proximité. > Lire la suite