Santé

Les jeudis de France Assos Santé

Communiqué de France Assos Santé

Les webinaires « Les jeudis de France Assos Santé » reprennent le 21 janvier, à 17h00, avec une nouvelle édition consacrée aux vaccins, dont le thème sera « Ces vaccins qui vont nous changer la vie – Qu’en sait-on le 21 janvier ? Qui sont-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Quels effets ? » image001

Ce premier webinaire de l’année inaugure la 3ème saison pour répondre à vos questions sur les vaccins anti COVID-19. Tout le monde les espérait, tout le monde les attendait ; ils sont arrivés 2 jours avant la fin de l’année.

Ils sont anglais, américains, suédois, allemand, français, et aussi russes, et chinois et bien d’autres. Leur chef de file en France PfizerBioNTech, puis Moderna, et Astra Zeneca et tous les autres ; Curevac, Janssen, Sanofi-GSK (???) sont en tête de course. Selon l’OMS ils sont 72 connus au stade de l’évaluation pré-clinique et seraient 63 candidats-vaccins en phase d’essais clinique sur l’homme.

Nos experts répondront à vos questions sur ces nouveaux vaccins et leurs modes d’action.

Pour participer, rien de plus simple, cliquez sur le bouton « Je m’inscris ».

Ce webinaire est gratuit et ouvert à tous.

Pour y participer, il suffit de cliquez sur  Je m’inscris

 

France Assos Santé

France Assos Santé pour être le porte parole des usagers en matière de santé.

Créée le 06 Juillet 2017 France Assos Santé Bourgogne Franche-Comté rassemble plus d’une soixantaine d’associations :

covid
Déprogrammation et renoncement aux soins. SI VOUS ÊTES CONCERNE(E) cliquez ICI
  • de personnes malades,
  • de personnes handicapées,
  • de personnes âgées et retraitées,
  • de familles,
  • de consommateurs,
  • d’associations dont l’objet est la qualité et la sécurité des soins.

France Assos Santé Bourgogne Franche-Comté est le porte-parole de la voix des usagers du système de santé avec des actions renforcées dans le cadre de la promotion et de la défense des droits des usagers.

> Lire la suite

Personnes âgées dans la société

Les personnes âgées donnent à la société.

Personne âgée au travail
Personne âgée au travail pour une association. ( pix.)

La crise sanitaire que traverse notre pays nous invite à nous interroger sur la place des personnes âgées dans la société :

Comment valoriser leurs savoirs ?

Comment encourager leur participation ?

Comment leur redonner un véritable rôle ?

Ensemble, répondons à ces questions pour porter un autre regard sur la vieillesse et mobilisons-nous pour garantir un avenir plus respectueux de la citoyenneté et de la dignité de nos aînés.

> Lire la suite

Centre de Santé Solidarités de l’Auxerrois

Centre de Santé Solidarités de l’Auxerrois,  pour un public spécifique.

Ce n’est pas une Maison de Santé comme nous en connaissons plusieurs dPixabayans l’Yonne.

Vous ne pourrez pas sonner et entrer au Centre de Santé Solidarités de l’Auxerrois, pour vous y faire soigner.

C’est une structure dédiée à une patientèle composée de personnes en situation de précarité, prises en charge au préalable par les services sociaux et/ou sanitaires. > Lire la suite

Ségur de la santé

Le Ségur de la santé; qu’en est-il ? pour vous informer au mieux nous nous contentons de reproduire les informations puisées dans la  lettre n°24 d’août  de l’ARUCAH BFC 16 B rue de Vesoul 25 000 Besançon.  

Ségur de la santé, entre décentralisation et déconcentration.

photo_ministre
Le Ministre

Des décisions au plus près des territoires : un consensus
Depuis son lancement officiel le 25 mai, le Ségur de la santé a suscité un nombre considérable de contributions et de propositions de toutes sortes, émanant d’horizons les plus divers. Pour prendre l’exemple de notre région, la CRSA (Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie) réunie le 17 juin, a fait connaitre ses propositions (cf la lettre n° 23), sa réflexion ayant été alimentée par des contributions émanant de plus d’une quinzaine d’acteurs locaux dont de nombreuses associations.
Parmi les thèmes le plus souvent mis en avant, on trouve en bonne place : le renouveau de la démocratie en santé, le rôle des territoires, la place des élus et des collectivités territoriales, le rapprochement du sanitaire et du médico-social, Ces thèmes déjà intégrés au plan « ma santé 2022 » ont été largement repris dans les discours officiels entendus durant la période de crise.
Pour répondre à ces vœux, 2 démarches sont possibles : la déconcentration : l’État garde la décision, mais la rapproche du terrain, et la décentralisation : la décision appartient aux collectivités territoriales et donc aux élus de proximité. > Lire la suite

ARS, découvrons la.

On parle beaucoup de l'ARS, mais connaissons nous bien cet organisme très important dans le fonctionnement de notre système de santé et sanitaire. L'IFRAP propose une étude intéressante sur l'ARS. Nous vous en proposons des extraits. C'est un avis. Au lecteur de se faire sa propre idée et se documenter par ailleurs. L'IFRAP est une Fondation dédiée à l'analyse des politiques publiques.

 L’ARS, son fonctionnement, ses limites.

Avant la crise, pendant la crise et après la crise, les Agences régionales de santé (ARS) ont été vivement critiquées : un échelon clef de la bureaucratie handicapant le travail des professionnels de santé. Un changement complet de perspectives pour les ARS qui avaient été créées dix ans plus tôt dans l’enthousiasme général. La crise sanitaire que nous avons traversée montre que la situation actuelle ne donne plus satisfaction et qu’il faut déléguer un rôle plus important aux élus locaux au sein des ARS.index1

« Les ARS sont une bureaucratie supplémentaire. Le ministère est déjà lourd en fonctionnement, avec les ARS en plus, cela fait beaucoup. Et les relations avec les agences dépendent aussi beaucoup de la personnalité des directeurs ! L’épidémie a mis à jour des dysfonctionnements, des élus se sont sentis méprisés. Il y a un gros travail de débureaucratisation à faire. » dit Frédéric Valletoux, Président de la Fédération Hospitalière de France, La Gazette des communes, le 14 mai 2020. > Lire la suite

Confinement ses effets

 Confinement : c’est normal de se sentir mal,

20200417
Image empruntée à rigolotes.fr

C’est normal de ressentir cet état émotionnel désagréable d’anxiété, de tristesse, de colère…d’impuissance…,que l’on soit directement confronté au virus…ou pas.
Mais c’est également normal de ressentir de la joie, un soupçon de bonheur au cours de nos journées…, que l’on soit directement confronté au virus…ou pas.
Il serait inquiétant de ne pas ressentir plus ou moins ces différentes émotions qui nous portent et nous apportent d’une certaine manière leur soutien dans cette période de crise…

Le confinement a des conséquences mentales et physiques qu’il convient d’identifier et dont il faut trouver remède. Pour cela nous empruntons au « Petit guide pratique du confiné » de Mélanie LAFOND – Psychologue spécialisée en Neuropsychologie – Psychothérapeute en TCC – melanielafond1@gmail.com

> Lire la suite

Isolement et Veilleurs de la solitude

► Isolement. Les Veilleurs de la solitude.

Les Veilleurs de la solitude, une initiative  de l’Afaca d’abord et de Vivre l’Yonne ensuite prend toute sa portée et  son intérêt dans cette  actualité liée au confinement conséquence de l’épidémie de Covid 19 pour lutter contre l’isolement.

Cette actualité  fait l’objet d’un rapport sur la base du rapport commandé à Jérôme Guedj, ancien Président du conseil départemental de l’Essonne et ancien parlementaire , par Olivier Véran Ministre de la Santé. La mission consistait à « identifier les leviers qui sont aujourd’hui à la main des pouvoirs publics, des acteurs de terrain et de la société civile pour combattre l’isolement des personnes fragiles – c’est-à-dire, nos aînés et les personnes en situation de handicap – pour le temps de crise mais aussi pour la période qui suivra
Il faut donc une crise grave pour que l’on s’intéresse plus à l’isolement et la solitude.

Nous avons déjà produit un article sur l’isolement; consultez le. En outre le lecteur trouvera ci-dessous notre article de janvier 2016 qui bien sûr ne prend pas en compte la situation actuelle. > Lire la suite

Ehpad, la Directrice témoigne

Nous avons pu nous entretenir avec la Directrice d’un Ehpad de notre département. Il est bon que le public, vous, nous, sachions l’énergie dépensée par le personnel de ces établissements.

La rédaction.

Cette Directrice sait où elle va, les autorités naviguent à vue.

ouest-france.fr
Le masque, le gel c’est ce qui manque. (image empruntée à Ouest France)

Elle confirme manquer de matériels, masque, charlotte, tablier… (voir son appel sous l’onglet  » Vos idées, vos contributions …)

Cette Directrice a l’impression que l’on les laisse tomber, et pourtant, le comble, on lui demande d’accueillir des malades du Covid 19. Bien sur ceci serait marqué au sceau de la solidarité, mais qu’adviendrait-il de ses résidents et de son personnel. Tous aujourd’hui sont en bonne santé, par rapport bien sûr à cette épidémie qui fait peur.
> Lire la suite

Infarctus en direct

Infarctus, nous avons la chance – pas lui – de le vivre en direct grâce au témoignage de Guy M..

Bonjour ! Comment ça va ?

Ça va bien merci … Cependant j’ai une douleur au niveau de l’estomac qui s’estompe et qui revient, ainsi de suite. Je pense à un problème de digestion… Le lendemain avec les amis du club Générations Mouvement de Gron (il y en a 130 dans l’Yonne) je participe à la petite marche : 3 Kms environ, dans le jardin du Moulin à Tan à Sens.  Mauvais souvenir : j’ai souffert.

L’après midi je participe à une réunion d’une trentaine de personnes. La douleur s’est adoucie.

Mercredi matin, repos. L’après-midi, nouvelle rencontre avec des amis. La douleur me revient. En soirée, toujours marqué par cette douleur, un repas léger me suffit. Nous tenons, ma femme et moi à regarder la vie d’Albert Camus, disparu dans un accident de voiture sur une route pas loin de chez nous. > Lire la suite